Le dompteur de lions – Camilla Läckberg

Voici le dernier livre lu à l’occasion du Cold Winter Challenge sur le thème « montagnes enneigées ». C’est avec cet opus que j’ai clos ce challenge qui m’aura permis de lire pas moins de 8 livres entre décembre et janvier. Plutôt contente, d’autant plus que j’y ait fait des découvertes de nouveaux auteurs vers lequel je ne serais sans doute pas aller sans ce challenge.


couv55232911C’est le mois de janvier et un froid glacial s’est emparé de Fjällbacka. Une fille à demi nue, surgie de la forêt enneigée, est percutée par une voiture. Lorsque Patrik Hedström et ses collègues sont prévenus, la jeune fille a déjà été identifiée. Il s’agit de Victoria, portée disparue depuis quatre mois. Son corps présente des blessures qu’aucun accident ne saurait expliquer : ses orbites sont vides, sa langue est coupée et ses tympans percés. Quelqu’un en a fait une poupée humaine. D’autres cas de disparitions dans les environs font redouter que le bourreau n’en soit pas à sa première victime.
De son côté, Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire pour son nouveau bouquin. Une femme purge sa peine depuis plus de trente ans pour avoir tué son mari, un ancien dompteur de lions, qui maltraitait leur fille avec sa complicité passive. Mais Erica est persuadée que cette mère de famille porte un secret encore plus sombre. Jonglant entre ses recherches, une maison en perpétuel désordre et des jumeaux qui mettent le concept de l’amour inconditionnel à rude épreuve, elle est loin de se douter que pour certains, l’instinct maternel n’a rien de naturel…
Avec ce neuvième volet de la série Fjällbacka, Camilla Läckberg signe un polar crépusculaire et violent. La reine du noir nordique s’y montre plus indomptable que jamais.


Dernier né de la série d’Erica Falk.

La vie du commissariat toujours, la vie perso des personnages toujours, le découpage des chapitres entre le présent et le passé toujours. Ca pourrait devenir lassant et puis non.

Toutefois dans ce roman, le passé n’est pas aussi lointain que dans les précédents. Il fait référence à la jeunesse d’un des personnages principaux de l’énigme.

La découverte d’une jeune fille disparue de 4 mois, retrouvée avec de graves mutilations est le point de départ de ce dernier titre de Camilla Läckberg. En parallèle, Erica travaille sur un nouveau livre qui au fur et à mesure de ses recherches l’amènera à se rapprocher de l’enquête en cours.

J’ai beaucoup aimé ce livre plein de rebondissements nous laissant bien souvent dans le doute et s’interrompant sur une découverte dont on ne nous disait rien à nous lecteur. Je retrouve ici les intrigues premières de cet auteur, pleines de noirceurs, de suspens et de faits inavouables.

La dynamique est bonne tout au long de la lecture en alternant entre l’enquête actuelle et les faits du passé. Tout s’imbrique au fur et à mesure et si j’avais soupçonné très vite le secret de Laila. Je n’avais pas vu venir la fin. Une surprise à chaque chapitre qui donne envie de toujours vouloir poursuivre sa lecture.

Bref un véritable bon moment que ce livre où Camilla Läckberg a renoué à mon sens avec son style tant apprécié des lecteurs de la première heure.

Publicités