Outlander : la croix de feu # partie 2, le temps des rêves – Diana Gabaldon

On continue avec la saga outlander et ce tome 6.

On poursuit donc les aventures de Claire, Jamie, Brianna, Roger et tant d’autres.


Après la défaite de Culloden, une colonie d’Ecossais s’est rassemblée en Caroline du Nord. Mais le répit est de courte durée pour Claire et son mari Jamie Fraser, à la tête d’une petite communauté isolée dans les montagnes. Lors du troisième mariage de Jocasta, la tante de Jamie, le  » jeune  » marié est agressé, une esclave est assassinée et un fabuleux trésor français refait surface. Très vite, plane sur toute cette affaire l’ombre de Stephen Bonnet, le pirate irlandais qui a déjà provoqué d’indicibles souffrances. Les prémices de la guerre d’Indépendance se font sentir dans la région… Jamie et Roger prennent les armes et affrontent les périls du champ de bataille, au désespoir de Claire et de Brianna.


Tout débute par le mariage de Joscasta, la tante de Jamie, où divers événements mineurs se déroulent.

Et puis d’un coup, tout se précipite, un empoisonnement, une tentative de vol, le retour d’un personnage qu’on aurait préféré ne pas revoir.

Bref ça devient plus mouvementé et le réquisitionnent de la milice contre les régulateurs va accélérer les choses.

On a peur, on sourit, on craint le pire… Ce tome joue avec nos émotions et ça fait du bien après le précédent volume que j’avais trouvé monotone. Ce volume là ne cesse de nous surprendre. A chaque chapitre son lot d’émotions qu’elles soient positives, négatives, drôles ou effrayantes. Ca bouge, ça rit, ça tremble, ça avance.

Et ce rythme va se poursuivre jusqu’à la fin avec des révélations toutes plus dérangeantes les unes que les autres et qui laissent entrevoir une suite pleine de rebondissements.

Je me suis vraiment régalée avec ce livre qui renoue avec ce que j’avais aimé dans les premiers tomes. On découvre un peu plus les personnages mais avec de l’actionneur ne pas s’ennuyer. Et tout ça, en passant par tous les registres des émotions possibles.

Vite la suite…

Publicités

Outlander : la croix de feu # partie 1 – Diana Gabaldon

Retour sur la saga outlander avec ce tome 5.

Qu’il est agréable de retrouver Claire et Jamie après les avoir délaissés pour d’autres lectures.


Claire, exilée au Nouveau Monde, l’a lu dans ses livres d’histoire et Jamie, son époux, est bien placé pour savoir que ses prédictions se réalisent toujours. Mais ils ignorent que leur fin est proche. C’est en tout cas ce qu’a découvert leur fille, Brianna, en se documentant sur ses parents. Restée au XXe siècle, elle a lu dans une vieille gazette l’avis de décès d’un James Fraser et d’une Claire Beauchamp, brûlés dans l’explosion de leur maison le 29 janvier 1776. Voilà pourquoi elle décide de quitter l’univers des Beatles et du Coca-Cola. Pour tenter, à son tour, de récrire l’avenir… Suivi par Le Temps des Rêves Après La Croix de feu, où l’on retrouvait Claire et son mari, Jamie, en Caroline du Nord, alors que la guerred’Indépendance américaine était sur le point d’éclater, ce nouveau tome de la grande saga de Diana Gabaldon permet d’en découvrir les derniers – et nombreux – rebondissements. Le colonel Fraser s’engage dans la bataille d’Alamance, qui va se révéler décisive. Brianna tremble pour Roger, son cher époux, et l’automne de 1771 à Fraser’s Ridge va obliger Claire à déployer toutes les ressources de sa science du XXe siècle pour tenter de sauver ceux qu’elle aime.


Nous voilà au Gathering avec tout le clan de Fraser’s Ridge pour assister à cette fête qui réunit les écossais du nouveau monde. On y découvre de nouveaux personnages et aussi de nouveaux évènements survenus non loin de là et qui vont entraîner les bouleversements dans le futur de nos héros.

La première moitié du livre m’a semblé longuette puisque l’on a vécu une seule et unique  journée avec du coup des détails qui n’ont pas vraiment d’intérêt pour l’histoire. J’avoue m’être un peu ennuyée par moment. Une fois la famille de retour à Fraser’s Ridge, ça devient plus intéressant. Le temps s’écoule plus vite et la mise en place de la milice donne un léger mouvement au récit. Certaines situations sont de plus cocasses, voire même drôles.

Sur la seconde moitié, tout s’accélère et notamment le temps le temps qui file plus rapidement de page en page. Nous voilà en hiver avec son lot de fêtes et de coutumes, avec aussi des découvertes dérangeantes pour certains de nos héros.

Un livre qui ne renferme pas de véritables éléments clés à mon sens. Plutôt un livre de transition relatant le quotidien de chacun des personnages. J’ai eu plaisir à retrouver la bande Fraser mais parfois c’était un peu « lourd ». Mais je continue malgré tout pour connaître le devenir de Claire et Jamie.