Le trône de fer : le donjon rouge (tome 2) – Georges R.R. Martin

De suite après avoir fini le premier livre de cette longue série que je me lançais sur le deuxième volume.

Voilà un petit moment que j’ai terminé ce deuxième volet (version poche donc fin de l’intégral 1) et suite aux changements d’adresse du blog et à un emploi du temps un peu plus chargé que d’habitude, je n’avais pas pris le temps justement de venir vous donner mon avis.


livres-donjon-rouge

Le Royaume des Sept Couronnes est en pleine tourmente. Jouet de perfides intrigues nouées dans l’ombre autant que de grands seigneurs qui n’attendent qu’une occasion pour se rebeller, Eddard Starck, Main du roi, tente d’y faire régner l’ordre et la justice au nom de son souverain… mais ses efforts semblent vains.
Car comment protéger le roi Robert Baratheon des complots alors que celui-ci, imprévisible, n’aspire qu’à braver le danger ? Comment imposer la paix à des barons qui ne rêvent que de batailles et de pouvoir ? Et de plus, comment résister à cet engrenage infernal alors qu’au-delà des mers, une armée s’assemble pour fondre sur le royaume ?


On retrouve ici les personnages là où on les avait laissé dans le tome 1. Eddard Starck est main du roi et doit rivaliser d’ingéniosité pour pouvoir assoir son pouvoir et ses conseils face à Robert le roi qui passe plus de temps à chasser et boire qu’à gouverner. Ce qui arrange bien Cersei son épouse qui du fait régente la cours à sa guise.

Quant à Catelyn (femme d’Eddard), elle ira rejoindre sa soeur, accompagnée d’un prisonnier de premier choix. Ce qui ne manquera pas de déclencher les hostilités et conduire le royaume du trône de fer vers une guerre inévitable.

Ce deuxième volet est fait de rebondissements qui nous permettent de ne pas s’ennuyer. Je n’ai jamais eu envie de lâcher malgré le vocabulaire et le style toujours aussi « moyenâgeux » (on s’y habitue à la longue). Un événement en amène un autre parfois tragique.

Les personnages deviennent pour certains prévisibles dans leur attitude alors que d’autres nous surprennent. Difficile à ce stade de savoir à qui faire confiance, qui détester et qui aimer. Enfin si, certains sont véritablement méprisables !!!

J’avoue pour ma part avoir une préférence pour Arya … je l’imagine dans les livres suivants comme un personnage clé qui détient une solution à pas mal de problèmes (j’espère ne pas me tromper et ne pas la voire mourir dans le prochain tome … non ne me dites rien surtout 😉 ). Daenerys, a elle aussi quelque chose qui m’intrigue et me plait bien. Quant à Tyrion … il me laisse perplexe et j’arrive toujours pas à dire si c’est un gentil ou un méchant.

Bref, on s’attache à quelques uns et on en déteste d’autres. Toujours est-il que la guerre a éclaté et que des têtes vont tomber à n’en pas douter …