Le trône de fer : Les brigands – Georges R.R. Martin

L’intégrale 3 (A Storm Of Swords) débute par ce 6ème opus qui porte le titre de « les brigands » ou dans sa version plus récente celui d’ « intrigue à Port Réal ».


les brigandsÀ Winterfell, des hommes de toutes conditions, révoltés par les horreurs de la guerre civile, ont décidé de récuser les divers prétendants au trône pour ne se consacrer, les armes à la main, qu’à la défense des petites gens. On les appelle les Brigands. À Vivesaigues, que tente de gagner Arya pour retrouver sa mère, à Peyredragon, où Davos, réchappé par miracle d’un désastre guerrier, a décidé d’assassiner Melisandre, ou bien à Port-Réal, où s’apprêtent les noces de Joffrey, règne le chaos. Les tentatives d’assassinat, les meurtres, les prises d’otage et les plus noires intrigues se succèdent en cascade. Qui l’emportera finalement ? Dans ce nouvel et fracassant ouvrage, George R.R. Martin poursuit sa foisonnante saga où entrent maintenant en scène des monstres terrifiants, esclaves de forces maléfiques qui n’ont qu’un but sur terre : éradiquer toute trace d’humanité.


 Après la victoire des Lannister lors de la bataille de Port Réal, Joffrey s’installe sur le trône de fer de façon sûre et certaine. Et pourtant choyé par Cersei, il n’a pris part à aucune bataille.

Stannis s’est retranché à Peyredragon, Robb tente de poursuivre le combat mais depuis la prise de Winterfell, son pouvoir sur les sujets du Nord est difficile.

Et ce sont les brigands qui profitent de cette période de doute pour malmener la population villageoise, piller ce qui peut l’être. Et profiter de chaque occasion pour récupérer des rançons. C’st ainsi qu’Arya Stark et Jaime Lannister vont se retrouver aux prises avec eux pour être rançonnés auprès des plus offrants.

A mon sens un livre de transition où sont posés les bases de la suite de l’histoire. Rien de bien palpitant dans ce volume en apparence donc. Pourtant chaque détail est pensé.

On suit les personnages principaux, tel que Jaime, Arya, Daenerys, Robb mais aussi Jon Snow qui devra faire des choix cornéliens face à ses voeux de la garde de nuit.

Bref on avance dans les méandres tortueux de ce trône de fer et vers la recherche du pouvoir sur le royaume des 7 couronnes.

Le trône de fer : l’invincible forteresse – Georges R.R. Martin

Ce livre de poche est le dernier volet de l’intégrale 2 (A Clash Of Kings) et qui dit dernier volet, dit intrigues palpitantes.


invincible forteresseLe défunt duc Stark de Winterfell, jadis appelé par le souverain pour sauver le royaume des Sept Couronnes, avait pourtant prédit que l’hiver viendrait. Trop occupés à satisfaire leurs ambitions ou à assouvir des vengeances personnelles, les aspirants au trône en oublient la fin imminente de l’été. Les guerres intestines et la bassesse des hommes leur masquent les forces  » obscures et malfaisantes  » qui s’amassent près du Mur colossal protégeant le royaume. Mais Winterfell continue de vivre à travers son fils et sa forteresse invincible. Avec le mélange de réalisme humaniste, de connaissance profonde de la société féodale et de fantastique qui l’a rendu célèbre, George R. R. Martin poursuit une série palpitante, où nul n’est parfaitement bon ni mauvais.


Alors que Renly est mort de manière mystérieuse, Stannis récupère les partisans de ce roi assassiné. De fait, il se met en route vers Port Réal afin de livrer bataille. Mais c’était sans compter sur Tyrion Lannister qui a su organiser la défense de la forteresse de mains de maîtres.

Pendant ce temps, au nord, les Greyjoy s’emparent de Winterfell par la force réduisant en cendres le château et tuant les héritiers Starck.

Robb qui accumulent les victoires est pourtant dans une position difficile -devenu roi sans terre. Au delà du mur, l’atmosphère est glaciale. Alors qu’à Quarth, Daenerys scelle des pactes pour conquérir les sept couronnes.

Ce volume est plein de rebondissement. La bataille de Port Réal est ingénieuse et on comprend maintenant le plan de Tyrion préparé dans les livres précédents. Je ne sais pourquoi mais je lui trouve un bon fond.

Arya a elle aussi ma préférence. Je lui prédis un grand avenir, elle sait se méfier et agir en fonction de la situation. Daenerys fait son bout de chemin toujours dans l’indifférence la plus totale des autres.

Et au delà du mur, tout se complique pour la garde nuit qui va devoir affronter un grand fléau.

Bref, ça a été un livre assez captivant en comparaison du précédent plu mou et comme toujours on veut savoir ce qu’il va advenir de tout ce petit monde.

le trône de fer : l’ombre maléfique – Georges R.R. Martin

On continue les lectures avec toujours et encore la série du trône de fer avec le 4ème volet en livre de poche (et donc le 2ème de l’intégrale 2 A clash of kings … oui pas facile à suivre 😉 ) de cette longue saga qui nous livre une fois de plus des scènes peu ordinaires..


ombre maléfiqueHaï de tous et constamment en butte aux intrigues de sa propre sœur, la reine régente Cersei, Tyrion le Lutin se démène de son mieux pour préserver Port-Réal et rallier à la cause de sa maison de grands seigneurs rétifs. Le nouveau roi du Nord, Robb Stark, menace les domaines Lannister et expédie sa mère auprès de Renly Baratheon, rival direct de son propre frère, Stannis. Obtiendra-t-elle l’union sacrée contre l’adversaire commun ? Que pèse la bonne volonté des hommes face aux rivalités des dieux ou des puissances occultes qui se déchaînent en leur nom ? Comment Winterfell lui-même ne serait-il pas submergé sous les vagues d’adeptes du dieu Noyé ? Que peut la Garde de Nuit face aux sauvageons, complices insidieux des Autres ? A l’évidence, l’hiver vient pour le royaume des Sept Couronnes. Maléfices, émeutes, guerre, confusion, haine, meurtres et démence, voilà ce que présageait, semble-t-il, sous ses noms divers, la comète rouge : l’imminence d’un chaos sanglant. Fétu que l’individu – qu’il s’appelle Arya, Sansa, Bran, Tommen, Myrcella… – dans cette furia de mort. Fétu que l’enfance, et pourtant, quelle vitalité.


 Robert Barathéon mort, Joffrey est désormais le roi du trône de fer. Mais d’autres rois veulent la place, les batailles se succèdent entre les gens du nord, du sud sans oublier les fers-nés.

La magie rouge est présente tout au long de ce livre et aide à perpétuer des morts tragiques pour le royaume.

De même au nord du mur, la garde de nuit doit faire face à des phénomènes étranges qui risquent d’avoir des répercussions pour l’avenir du royaume.

On s’attache ici encore d’avantage à certains personnages, d’autres continuent de nous troubler et certains nous surprennent.

Ce livre se lit bien une fois qu’on a en tête l’organigramme des personnages et des cartes. Sinon, on se mélange vite les pinceaux. Par contre, il suffit de lâcher quelques temps l’histoire pour vite être perdue. Enfin pour ma part en tout cas, tellement il y a de rebondissements et d’accords scellés puis rompus. Bref, si on y prête pas garde, on y perdrait rapidement son latin.

Un peu de surnaturel surgit au fil des pages. J’avoue avoir du mal avec ce côté peu rationnel mais il est pourtant une pièce maîtresse de ce tome. La magie rouge fait son oeuvre et permet de faire avancer la guerre et l’histoire.

Un livre avec lequel j’ai eu un peu de mal. Oui j’aime quand chaque chose à une explication logique. Or ici, difficile avec cette ombre d’être cohérent et rationnel. Mais c’est aussi le style de cette série, ne pas toujours tout expliquer et laisser planer une part de mystère.

Le trône de fer : la bataille des rois – Georges RR Martin

Aussitôt le tome 2 terminé, j’ai poursuivi avec ce livre là qui est donc le premier de l’intégrale 2.

Img_Trone_de_fer_3


Le roi Robert Baratheon est mort, son ami Eddard Stark a été exécuté. La dynastie Baratheon n’aura duré qu’une génération, et la paix plusieurs fois centenaire qui régissait le Royaume des Sept Couronnes a volé en éclats. Joffrey, le bâtard illégitime, se terre dans sa capitale, les frères de Robert rallient des troupes à leurs bannières, le fils de Ned a levé son armée et crie vengeance, des pirates razzient les côtes et des brigands pillent les campagnes. Il y a quatre rois désormais, et chacun forge des alliances pour entraîner le royaume dans la tourmente de la guerre. Maintenant c’est l’acier qui va hurler son chant de mort.


Après une fin pleine de surprise du second volet, certains personnages ont définitivement disparus (paix à leur âme !!!). Leurs morts sera l’occasionne poursuivre la guerre et de vouloir conquérir les terres des voisins pour accroître son pouvoir. C’est ainsi que plusieurs personnages vont s’auto-proclamer roi et qu’une bataille entre eux va naître.

J’ai trouvé ce livre bien moins rythmé que le précédent. Est-ce du au fait qu’il n’y a pas d emport aussi spectaculaire!!! (oui j’aime quand c’est glauque). Par contre, il me semble que se mettent en place certains desseins et stratégies qui par la suite auront leur importance (ou pas si ça se trouve je me trompe !!!).

Les même personnages continuent de se livrer bataille soit de façon directe en s’affrontant à coup d’épée soit de façon plus subtile.

Arya est toujours là et j’apprécie de plus en plus son personnage. Daenerys poursuit son bout de chemin à l’écart du reste du royaume – personne ne se souciant d’elle dans cette guerre. Pourtant je la sens plus déterminée que jamais à aller au bout de sa vengeance.

Quant aux autres, ils continuent sur la même lancée qu’auparavant. Seul Tyrion me laisse toujours perplexe, je ne sais que penser de lui !!!

De nouveaux personnages sont étudiés plus longuement que dans les précédents livres notamment Renly et Stannis tous deux frères du roi Robert. Et pour d’autres, ils se font oublier telle Lysa, les retrouveront nous plus loin ???

Bref, on se prend vite au jeu de cette bataille des rois. On prend position pour un camp, on fait des plans sur la comète (tout comme nos héros) pour essayer de deviner la suite et du coup on passe vite au volume suivant afin de savoir ce qu’il va advenir de ce trône de fer.

 

 

Le trône de fer : le donjon rouge (tome 2) – Georges R.R. Martin

De suite après avoir fini le premier livre de cette longue série que je me lançais sur le deuxième volume.

Voilà un petit moment que j’ai terminé ce deuxième volet (version poche donc fin de l’intégral 1) et suite aux changements d’adresse du blog et à un emploi du temps un peu plus chargé que d’habitude, je n’avais pas pris le temps justement de venir vous donner mon avis.


livres-donjon-rouge

Le Royaume des Sept Couronnes est en pleine tourmente. Jouet de perfides intrigues nouées dans l’ombre autant que de grands seigneurs qui n’attendent qu’une occasion pour se rebeller, Eddard Starck, Main du roi, tente d’y faire régner l’ordre et la justice au nom de son souverain… mais ses efforts semblent vains.
Car comment protéger le roi Robert Baratheon des complots alors que celui-ci, imprévisible, n’aspire qu’à braver le danger ? Comment imposer la paix à des barons qui ne rêvent que de batailles et de pouvoir ? Et de plus, comment résister à cet engrenage infernal alors qu’au-delà des mers, une armée s’assemble pour fondre sur le royaume ?


On retrouve ici les personnages là où on les avait laissé dans le tome 1. Eddard Starck est main du roi et doit rivaliser d’ingéniosité pour pouvoir assoir son pouvoir et ses conseils face à Robert le roi qui passe plus de temps à chasser et boire qu’à gouverner. Ce qui arrange bien Cersei son épouse qui du fait régente la cours à sa guise.

Quant à Catelyn (femme d’Eddard), elle ira rejoindre sa soeur, accompagnée d’un prisonnier de premier choix. Ce qui ne manquera pas de déclencher les hostilités et conduire le royaume du trône de fer vers une guerre inévitable.

Ce deuxième volet est fait de rebondissements qui nous permettent de ne pas s’ennuyer. Je n’ai jamais eu envie de lâcher malgré le vocabulaire et le style toujours aussi « moyenâgeux » (on s’y habitue à la longue). Un événement en amène un autre parfois tragique.

Les personnages deviennent pour certains prévisibles dans leur attitude alors que d’autres nous surprennent. Difficile à ce stade de savoir à qui faire confiance, qui détester et qui aimer. Enfin si, certains sont véritablement méprisables !!!

J’avoue pour ma part avoir une préférence pour Arya … je l’imagine dans les livres suivants comme un personnage clé qui détient une solution à pas mal de problèmes (j’espère ne pas me tromper et ne pas la voire mourir dans le prochain tome … non ne me dites rien surtout 😉 ). Daenerys, a elle aussi quelque chose qui m’intrigue et me plait bien. Quant à Tyrion … il me laisse perplexe et j’arrive toujours pas à dire si c’est un gentil ou un méchant.

Bref, on s’attache à quelques uns et on en déteste d’autres. Toujours est-il que la guerre a éclaté et que des têtes vont tomber à n’en pas douter …