Le gardien de phare – Camilla Läckberg

En cherchant un nouveau livre dans ma liseuse, je suis tombée sur celui ci qui date un peu certes mais qui fait partie d’un de mes auteurs favoris en matière de polar. Encore que le sentiment de tourner en rond m’avait envahi sur ces derniers romans ce qui explique sans doute que j’ai traîné à poursuivre la série Erica Falck et Patrick Hedström.


couv49661774Par une nuit d’été, une femme se jette dans sa voiture. Les mains qu’elle pose sur le volant sont couvertes de sang. Avec son petit garçon sur le siège arrière, Annie s’enfuit vers le seul endroit où elle se sent en sécurité : la maison de vacances familiale, l’ancienne résidence du gardien de phare, sur l’île de Gråskär, dans l’archipel de Fjällbacka. Quelques jours plus tard, un homme est assassiné dans son appartement à Fjällbacka. Mats Sverin venait de regagner sa ville natale, après avoir travaillé plusieurs années à Göteborg dans une association d’aide aux femmes maltraitées. Il était apprécié de tous, et pourtant, quand la police de Tanumshede commence à fouiller dans son passé, elle se heurte à un mur de secrets. Bientôt, il s’avère qu’avant de mourir Mats est allé rendre une visite nocturne à Annie, son amour de jeunesse, sur l’île de Gråskär – appelée par les gens du cru « l’île aux esprits », car les morts, dit-on, ne la quittent jamais et parlent aux vivants… Erica, quant à elle, est plus que jamais sur tous les fronts. Tout en s’occupant de ses bébés jumeaux, elle enquête sur la mort de Mats, qu’elle connaissait depuis le lycée, comme Annie. Elle s’efforce aussi de soutenir sa sœur Anna, victime, à la fin de La Sirène, d’un terrible accident de voiture aux conséquences dramatiques…


 Pas de surprise, on retrouve ici les personnages qui font la série telle qu’on la connaît et qu’on l’aime. Erika et Patrick malgré leurs déboires à la fin de la sirène sont toujours présents et en pleine forme. On en peut pas en dire autant de Anna, la sœur d’Erika. Le petit commissariat continue son bonhomme de chemin et certains personnages font leur apparition.

Bref la routine prend sa place jusqu’à ce qu’un homme soit retrouvé mort chez lui. c’est là que l’enquête commence même si des brides de l’histoire ont été posé auparavant. Et c’est dans le milieu de la drogue, des femmes battues, de la violence, des fantômes que cet opus va trouver sa force.

Tour à tour Camilla Lackberg alterne l’histoire au présent et une histoire du passé comme elle a l’habitude de le faire dans ses romans et j’avoue avoir été intriguer par cette vielle histoire et espérait bien avoir le dénouement. De même qu’elle alterne au fil des chapitres successifs les différents points de vue des personnages.

On voit bien qu’il existe un lien entre Annie et Mats et que les histoires sont liés mais toujours il manque le lien pour les raccrocher les unes aux autres. Le mobile, le pourquoi fait défaut. Et puis finalement tout se met en place vers la fin. ça va même un peu trop vite , on ne comprend pas tout de suite et puis d’un coup tout s’éclaire.

Par contre j’avoue que certaines histoires secondaires auraient pu être évités, elles avaient pour seul but de nous induire en erreur mais n’apportait rien de particulier. Enfin moi j’y ai jamais cru le lien n’était pas suffisant. Je ne vais pas vous spoiler mais j’ai une histoire en tête qui à mon sens aurait pu être vu de façon plus rapide et une autre qui aurait carrément pu être viré.

De même que la vie personnelle des personnages principaux n’apportent rien à l’intrigue et l’étouffe même. Mais cela permet sans doute de s’attacher un peu plus à ces derniers. Mais pour moi perso, j’ai parfois trouvé ça lourd et sans intérêt.

Bref je reste mitigé sur ce gardien du phare. J’ai retrouvé la patte de Camilla Läckberg dans le scénario avec des indices bien amenés et un final toujours surprenant que l’on avait pas du tout envisagé.

Alors c’est sans doute pas le livre de la décennie mais pour les aficionados ça se laisse lire plutôt facilement et on passe malgré tout un agréable moment.

Cold Winter Challenge 2016

cold_winter_challengeVous savez que j’aime lire…. Alors quand Nolwenn m’a dit faut absolument que tu fasses le cold winter challenge avec moi, je me suis déjà demandée ce que c’était que cette bête là.

Après renseignement sur la page Fb du groupe, il s’agit donc d’un challenge de lecture. Bon jusque là ok ça me va de toute façon je suis une bonne liseuse donc ça devrait le faire.

Kesako

Le temps imparti pour réaliser le challenge s’étale du 1er décembre au 31 janvier. C’est bien aussi c’est pas trop long.

Et il suffit de lire 2 livres pour remporter le challenge. Attention il n’y a rien à gagner hein sauf votre satisfaction personnelle😉 .

Là où ça se corse, c’est qu’il faut lire deux livres d’un thème déterminé enfin non en fait il y a deux thèmes. Vous pouvez choisir un seul de ceux-ci ou les deux.

Cette année (oui c’est déjà la 5ème édition) donc voici les deux univers choisis :

– Montagne enneigée : lire 2 livres dont la thématique principale est le froid, la neige ou l’hiver.
– La magie de Noël : lire 2 livres se déroulant durant la période des fêtes de fin d’années.

Bon alors autant vous dire que le premier thème m’inspire assez facilement et je voyais déjà quelques livres qui pouvaient rentrer dedans. Mais pour la magie de Noël, là je séchai et décidait donc de passer mon tour de ce côté là.

Et puis et puis ….

Finalement au détour d’un site j’ai trouvé un livre au nom qui m’a fait sourire et qui du coup pouvait s’intégrer à la période de Noël  bon c’est une magie assez particulière mais j’aime bien l’idée décalée :p .

Et à force de traîner sur livraddict, j’ai trouvé d’autres livres ayant un lien avec les fêtes mais n’étant pas pour autant des romances dont je ne suis pas particulièrement fan.

Allez je vous dévoile ma sélection

 

Voilà 8 livres pour ce challenge qui je pense correspondent aux deux thèmes. Pour en savoir plus sur ces différents livres vous pouvez aller consulter ma liste ici.

Reste plus qu’à savoir par lequel commencer demain😉 .

les brigands

Le trône de fer : Les brigands – Georges R.R. Martin

L’intégrale 3 (A Storm Of Swords) débute par ce 6ème opus qui porte le titre de « les brigands » ou dans sa version plus récente celui d’ « intrigue à Port Réal ».


les brigandsÀ Winterfell, des hommes de toutes conditions, révoltés par les horreurs de la guerre civile, ont décidé de récuser les divers prétendants au trône pour ne se consacrer, les armes à la main, qu’à la défense des petites gens. On les appelle les Brigands. À Vivesaigues, que tente de gagner Arya pour retrouver sa mère, à Peyredragon, où Davos, réchappé par miracle d’un désastre guerrier, a décidé d’assassiner Melisandre, ou bien à Port-Réal, où s’apprêtent les noces de Joffrey, règne le chaos. Les tentatives d’assassinat, les meurtres, les prises d’otage et les plus noires intrigues se succèdent en cascade. Qui l’emportera finalement ? Dans ce nouvel et fracassant ouvrage, George R.R. Martin poursuit sa foisonnante saga où entrent maintenant en scène des monstres terrifiants, esclaves de forces maléfiques qui n’ont qu’un but sur terre : éradiquer toute trace d’humanité.


 Après la victoire des Lannister lors de la bataille de Port Réal, Joffrey s’installe sur le trône de fer de façon sûre et certaine. Et pourtant choyé par Cersei, il n’a pris part à aucune bataille.

Stannis s’est retranché à Peyredragon, Robb tente de poursuivre le combat mais depuis la prise de Winterfell, son pouvoir sur les sujets du Nord est difficile.

Et ce sont les brigands qui profitent de cette période de doute pour malmener la population villageoise, piller ce qui peut l’être. Et profiter de chaque occasion pour récupérer des rançons. C’st ainsi qu’Arya Stark et Jaime Lannister vont se retrouver aux prises avec eux pour être rançonnés auprès des plus offrants.

A mon sens un livre de transition où sont posés les bases de la suite de l’histoire. Rien de bien palpitant dans ce volume en apparence donc. Pourtant chaque détail est pensé.

On suit les personnages principaux, tel que Jaime, Arya, Daenerys, Robb mais aussi Jon Snow qui devra faire des choix cornéliens face à ses voeux de la garde de nuit.

Bref on avance dans les méandres tortueux de ce trône de fer et vers la recherche du pouvoir sur le royaume des 7 couronnes.

Riquet à la houppe – Amélie Nothomb

Un peu de lecture dans mon monde.

Pour être honnête, j’ai jamais cessé de lire et j’ai fini la saga du trône de fer même si je ne vous ai pas donné mon avis sur les derniers livres. J’ai également commencé Outlander dont il faudra que je vous parle à l’occasion.

Mais j’ai aussi intercalé au milieu de tout ça certains romans dont notamment le dernier né d’Amélie Nothomb, Riquet à la houppe.


riquet à la houppe amélie nothomb

Une rentrée littéraire ne serait plus une rentrée littéraire digne de ce nom sans un nouveau roman d’Amélie Nothomb comme elle seule en a le secret.

Avec Riquet à la houppe, elle nous revient avec un conte pour adultes où le laid et brillant Déodat va rencontrer la belle et contemplative Trémière. On y retrouve tous les ingrédients qui font la saveur des livres de la plus Belge de nos auteurs : cruauté, humour noir, personnages improbables et même un cours d’ornithologie.

Amélie n’a pas fini de nous surprendre.


Du Amélie Nothomb, j’en ai déjà lu quelques uns, c’est un style bien particulier, parfois étrange même soyons honnête.

Et bien Riquet à la houppe ne déroge pas à la règle.

Il reprend donc un conte de Perrault du même titre que je ne connaissais pas. Je pars sans a priori aucun et sans élément de comparaison avec l’original.

C’est donc au départ l’histoire de deux familles avec chacune un enfant hors norme, d’un côté un garçon laid mais intelligent et de l’autre une fille jolie mais qui vit dans son monde.

Bon déjà les prénoms choisis tout au long de ce roman sont peu commun. On se demande bien où Amélie est allé chercher de tels prénoms et en même temps venant d’elle cela ne surprend pas plus que ça. Mais c’est assez déstabilisant au départ et puis on s’y fait.

Ensuite après le récit des deux familles, on voit bien où le conte va finir. Enfin moi je l’ai senti venir gros comme une maison et les fins heureuses j’en suis pas fan en fait.Du coup j’ai commencé à trouver ça un tantinet ennuyeux sans surprise quoi.

Et en parlant d’ennuyeux, certains passages sont d’une longueur assommante d’autant plus qu’il n’apporte rien à l’histoire. Mais j’avoue que pour la culture générale par contre c’est un plus. Toutefois, pas facile de replacer de l’ornithologie dans les conversations du quotidien.

Bref vous l’avez compris pas particulièrement emballée par cette lecture. L’avantage par contre c’est que c’est assez court et que donc c’est vite lu. Vous pouvez donc vous faire votre propre avis sans perdre trop de temps  ;) .

Willow House – Blackbird Designs #1

Une éternité que je ne suis pas venue par ici et pourtant je continue à bricoler de-ci-, de-là, à lire et à cuisiner (bon ça ok plus vraiment de gâteau au menu ces derniers temps😉 ).

Du coup, je vous montre mon avancée sur une broderie commencée il y a quelques mois que j’ai reprise ces derniers temps et qui avance bien.

img_6334

Il s’agit de Willow house de Blackbirds Designs, un créateur que j’aime bcp.img_6335

J’ai modifié les couleurs avec ce que j’avais en stock en essayant de rester au plus près des couleurs initiales.

img_6337

Et pour le moment le résultat d’ensemble me plait bien.

Me reste un joli panier de fleurs à broder sur le coté gauche.

Objectif : finir avant la fin de l’année. Les paris sont lancés😉 .

Et un autre objectif … essayer de repasser par ici avant la fin d l’année justement. Oui, oui, j’y crois surtout que j’ai pas mal de livres dont je pourrais vous parler.

A suivre donc …

Le trône de fer : l’invincible forteresse – Georges R.R. Martin

Ce livre de poche est le dernier volet de l’intégrale 2 (A Clash Of Kings) et qui dit dernier volet, dit intrigues palpitantes.


invincible forteresseLe défunt duc Stark de Winterfell, jadis appelé par le souverain pour sauver le royaume des Sept Couronnes, avait pourtant prédit que l’hiver viendrait. Trop occupés à satisfaire leurs ambitions ou à assouvir des vengeances personnelles, les aspirants au trône en oublient la fin imminente de l’été. Les guerres intestines et la bassesse des hommes leur masquent les forces  » obscures et malfaisantes  » qui s’amassent près du Mur colossal protégeant le royaume. Mais Winterfell continue de vivre à travers son fils et sa forteresse invincible. Avec le mélange de réalisme humaniste, de connaissance profonde de la société féodale et de fantastique qui l’a rendu célèbre, George R. R. Martin poursuit une série palpitante, où nul n’est parfaitement bon ni mauvais.


Alors que Renly est mort de manière mystérieuse, Stannis récupère les partisans de ce roi assassiné. De fait, il se met en route vers Port Réal afin de livrer bataille. Mais c’était sans compter sur Tyrion Lannister qui a su organiser la défense de la forteresse de mains de maîtres.

Pendant ce temps, au nord, les Greyjoy s’emparent de Winterfell par la force réduisant en cendres le château et tuant les héritiers Starck.

Robb qui accumulent les victoires est pourtant dans une position difficile -devenu roi sans terre. Au delà du mur, l’atmosphère est glaciale. Alors qu’à Quarth, Daenerys scelle des pactes pour conquérir les sept couronnes.

Ce volume est plein de rebondissement. La bataille de Port Réal est ingénieuse et on comprend maintenant le plan de Tyrion préparé dans les livres précédents. Je ne sais pourquoi mais je lui trouve un bon fond.

Arya a elle aussi ma préférence. Je lui prédis un grand avenir, elle sait se méfier et agir en fonction de la situation. Daenerys fait son bout de chemin toujours dans l’indifférence la plus totale des autres.

Et au delà du mur, tout se complique pour la garde nuit qui va devoir affronter un grand fléau.

Bref, ça a été un livre assez captivant en comparaison du précédent plu mou et comme toujours on veut savoir ce qu’il va advenir de tout ce petit monde.

A Quaker Pincushion – Carriage House Samplings #2

Ce modèle est vraiment très agréable à broder.

2014-08-31 19.19.33

Il avance vite à partir du moment où on prend l’aiguille (ce que je fais trop rarement … je brode par phase en fait !!!) .

2014-08-31 19.19.12

Les couleurs sont piles ce que j’aime à cette saison de l’année et les fils de Au vers à soie doux et agréables à travailler.

2014-08-31 19.19.04

Bonne journée

le trône de fer : l’ombre maléfique – Georges R.R. Martin

On continue les lectures avec toujours et encore la série du trône de fer avec le 4ème volet en livre de poche (et donc le 2ème de l’intégrale 2 A clash of kings … oui pas facile à suivre😉 ) de cette longue saga qui nous livre une fois de plus des scènes peu ordinaires..


ombre maléfiqueHaï de tous et constamment en butte aux intrigues de sa propre sœur, la reine régente Cersei, Tyrion le Lutin se démène de son mieux pour préserver Port-Réal et rallier à la cause de sa maison de grands seigneurs rétifs. Le nouveau roi du Nord, Robb Stark, menace les domaines Lannister et expédie sa mère auprès de Renly Baratheon, rival direct de son propre frère, Stannis. Obtiendra-t-elle l’union sacrée contre l’adversaire commun ? Que pèse la bonne volonté des hommes face aux rivalités des dieux ou des puissances occultes qui se déchaînent en leur nom ? Comment Winterfell lui-même ne serait-il pas submergé sous les vagues d’adeptes du dieu Noyé ? Que peut la Garde de Nuit face aux sauvageons, complices insidieux des Autres ? A l’évidence, l’hiver vient pour le royaume des Sept Couronnes. Maléfices, émeutes, guerre, confusion, haine, meurtres et démence, voilà ce que présageait, semble-t-il, sous ses noms divers, la comète rouge : l’imminence d’un chaos sanglant. Fétu que l’individu – qu’il s’appelle Arya, Sansa, Bran, Tommen, Myrcella… – dans cette furia de mort. Fétu que l’enfance, et pourtant, quelle vitalité.


 Robert Barathéon mort, Joffrey est désormais le roi du trône de fer. Mais d’autres rois veulent la place, les batailles se succèdent entre les gens du nord, du sud sans oublier les fers-nés.

La magie rouge est présente tout au long de ce livre et aide à perpétuer des morts tragiques pour le royaume.

De même au nord du mur, la garde de nuit doit faire face à des phénomènes étranges qui risquent d’avoir des répercussions pour l’avenir du royaume.

On s’attache ici encore d’avantage à certains personnages, d’autres continuent de nous troubler et certains nous surprennent.

Ce livre se lit bien une fois qu’on a en tête l’organigramme des personnages et des cartes. Sinon, on se mélange vite les pinceaux. Par contre, il suffit de lâcher quelques temps l’histoire pour vite être perdue. Enfin pour ma part en tout cas, tellement il y a de rebondissements et d’accords scellés puis rompus. Bref, si on y prête pas garde, on y perdrait rapidement son latin.

Un peu de surnaturel surgit au fil des pages. J’avoue avoir du mal avec ce côté peu rationnel mais il est pourtant une pièce maîtresse de ce tome. La magie rouge fait son oeuvre et permet de faire avancer la guerre et l’histoire.

Un livre avec lequel j’ai eu un peu de mal. Oui j’aime quand chaque chose à une explication logique. Or ici, difficile avec cette ombre d’être cohérent et rationnel. Mais c’est aussi le style de cette série, ne pas toujours tout expliquer et laisser planer une part de mystère.